slide1.jpg

TAUX DU : 21/02/2017 - DTS : 12 548,6102 - USD : 9 261,7904 - EUR : 9 863,8100 - CNY : 1 348,0345 - CAD : 7 061,4418 - GBP : 11 499,4335 - CHF : 9 268,2780 - JPY : 81,6449 - DKK : 1 326,9653 - NOK : 1 112,7279 - SEK : 1 042,3365 - SAR : 2 469,8049 - UCA : 12 548,6102 - XOF : 15,0373

Lancement par le FMI d'un projet financé par le Japon

 

Le FMI lance un projet financé par le Japon pour améliorer les statistiques du secteur extérieur dans les pays d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest

Le 29 août 2016

Le Fonds monétaire international (FMI) a lancé le 29 août 2016 un projet de développement des capacités sur trois ans qui vise à améliorer les statistiques du secteur extérieur en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest. L’aide généreuse du Japon a rendu possible ce projet, présenté à l’Institut de formation pour l’Afrique à Maurice lors d’un atelier qui a rassemblé des fonctionnaires de niveau intermédiaire et supérieur des banques centrales des 17 pays francophones bénéficiaires 1. Des représentants de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) ont participé également à cet atelier.

Ce projet a pour objectif d’améliorer la qualité des statistiques du secteur extérieur et de combler les déficits des données dans des domaines importants, tels que la balance des paiements, la position extérieure globale et la dette extérieure. Il appuiera les efforts déployés par les pays bénéficiaires pour améliorer l’exactitude, le délai de production, la comparabilité et la fiabilité des statistiques du secteur extérieur afin de renforcer l’analyse et la prise de décisions économiques, et ainsi faciliter la surveillance exercée par le FMI. Le projet favorisera aussi une meilleure intégration économique dans les régions de la CEMAC et de l’UEMOA.

M. Louis Marc Ducharme, Directeur du Département des statistiques du FMI, a déclaré : « Il est essentiel que les dirigeants, au niveau national et régional, disposent de statistiques du secteur extérieur produites dans les délais et de qualité pour mieux comprendre la position extérieure, les risques et la vulnérabilité de leur pays afin de concevoir et de mettre en œuvre une bonne politique macroéconomique. Le projet offrira aux participants la possibilité d’examiner les enjeux communs, de partager leurs expériences et de promouvoir l’apprentissage entre pairs, en vue d’améliorer leurs statistiques du secteur extérieur. »

M. Vikram Punchoo, Deuxième Vice-Gouverneur de la Banque de Maurice, a fait la déclaration suivante lors de la cérémonie d’ouverture : « Il n’y a pas longtemps, l’Île Maurice a aussi bénéficié d’un projet similaire. En conséquence, la Banque de Maurice a amélioré la couverture de la balance des paiements et a commencé l’établissement de la position extérieure globale et de la dette extérieure. Le projet a également favorisé la souscription des autorités à la Norme spéciale de diffusion des données en 2012».

Département de la communication du FMI


1Les six pays membres de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC) : Cameroun, Tchad, République Centrafricaine, République du Congo, Guinée équatoriale et Gabon ; les huit pays membres de l'Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo ; ainsi que la République démocratique du Congo, Djibouti et la Guinée.