slide1.jpg

TAUX DU : 23/03/2017 - DTS : 12 589,1912 - USD : 9 244,8600 - EUR : 9 990,9206 - CNY : 1 342,6372 - CAD : 6 943,7824 - GBP : 11 508,9253 - CHF : 9 308,1584 - JPY : 82,9061 - DKK : 1 343,3800 - NOK : 1 092,3465 - SEK : 1 048,7526 - SAR : 2 465,2910 - UCA : 12 589,1912 - XOF : 15,2311

Audience de Monsieur le Gouverneur

 

Le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), Dr. Louncény NABE, a reçu ce jour 31 août 2016, une mission de la Banque Mondiale en Guinée, conduite par Monsieur Ali ZAFAR, Eonomiste principal, Département Macroéconomique et Gestion Budgétaire, de la Banque Mondiale basée à Washington – USA.

Il était accompagné de Monsieur José Lopez Calix, coordonnateur de Programme et de Monsieur Harry SNOEK, consultant et ancien chef de mission du FMI pour la Guinée.

Monsieur le Gouverneur avait à ses côtés, Monsieur Abdoulaye DIALLO, Directeur Général des Etudes et de la Statistique.

Monsieur Ali ZAFAR était venu présenter l’objet de sa mission et recueillir les points de vue de Monsieur le Gouverneur sur les développements macroéconomiques récents en Guinée et les perspectives à court et moyen terme.

Il a indiqué que sa mission porte sur l’évaluation macroécomique et la préparation du diagnostic systématique Pays qui constitue l’instrument permettant de définir le prochain cadre de partenariat avec la Guinée.

Prenant la parole, Monsieur le Gouverneur a fait une présentation des développements macroéconomiques récents de la Guinée.

Il a notamment indiqué que la 8ème revue du FMI sur les objectifs du programme de la facilité élargie de crédit (FEC), au 30/06/2016, en cours a constaté que l’ensemble des critères et repères quantitatifs ont été atteints.

Les résultats en matière d’inflation et de taux de change sont conformes aux objectifs, malgré une légère remontée des prix au mois d’Août.

Il a également souligné que l’économie guinéenne reste toujours affectée par l’impact négatif de la maladie à virus Ebola, malgré les efforts du Gouvernement dans le cadre du programme de relance Post Ebola.

Les discussions ont ensuite porté sur :

  • les défis liés au développement économique durable de la Guinée : contraintes et facteurs de blocage ;
  • les perspectives de relance économique à court et moyen terme : agriculture, mines, infrastructures routières et énergétiques ;
  • les objectifs d’inflation à court et moyen termes et les principaux déterminants de ses composantes ;
  • l’évolution du taux de change de la monnaie nationale et principaux facteurs de risques liés à l’atteinte des objectifs de croissance économiques et de stabilité des prix ;
  • le financement bancaire de l’économie : facteurs de blocage et perspectives de relance ;
  • les services de téléphonie mobile et la monnaie électronique : règlementation et maîtrise des risques liés à son évolution :

Monsieur Lopez a fait part de l’expérience de beaucoup de pays dans ce domaine et a souligné que ce secteur constitue à ce jour un moyen de pénétration privilégiée pour l’accès des populations aux services financiers. Il s’est réjoui d’apprendre que la BCRG a déjà publié une règlementation sur la monnaie électronique.

Monsieur ZAFAR et ses collègues ont bien apprécié les commentaires de Monsieur le Gouverneur sur ces différents sujets et ont conclu que la Banque Centrale reste un interlocuteur de référence en Guinée.

                                                                                     La Banque Centrales