slide1.jpg

TAUX DU : 28/03/2017 - DTS : 12 618,3569 - USD : 9 230,0000 - EUR : 10 050,5465 - CNY : 1 342,5048 - CAD : 6 921,6483 - GBP : 11 618,2638 - CHF : 9 369,6095 - JPY : 83,6126 - DKK :1 350,7951 - NOK : 1 090,2172 - SEK : 1 053,2076 - SAR :2 461,3367 - UCA : 12 618,3569 - XOF : 15,3220

Situation monétaire à fin décembre 2016

 

À fin décembre 2016, la masse monétaire se chiffre à GNF 19 394,61 milliards contre GNF 17 644,34 milliards au 31 décembre 2015, soit une hausse de 9,9%. Cette progression résulte d’un accroissement simultané des avoirs extérieurs nets et des avoirs intérieurs nets.

La progression des avoirs extérieurs nets durant la période sous revue, résulte principalement de la hausse des réserves de change. En effet, les avoirs extérieurs nets de la Banque Centrale augmentent de 85,1% pour se situer à GNF 2 388,07 milliards (USD 262,50 millions) en raison notamment de l’encaissement des aides budgétaires, des décaissements relatifs à la sixième, septième, huitième et dernière revues de l’accord FEC et des cessions des recettes d’exportation des orpailleurs artisanaux à la Banque Centrale.

En revanche, sur la même période, la position extérieure nette des banques baisse légèrement de GNF 2,87 milliards (0,6%) pour se situer à GNF 499,45 milliards (USD 54,14 millions). Cette baisse est imputable en grande partie à la hausse des engagements extérieurs, en liaison avec les crédits à court terme accordés par les maisons mères aux banques résidentes pour le règlement des fournisseurs étrangers.

À fin décembre 2016, les avoirs intérieurs nets se chiffrent à GNF 16 364,48 milliards contre GNF 15 851,72 milliards à fin décembre 2015, soit une hausse de GNF 512,77 milliards (3,2%). Cet accroissement s’explique principalement par la détérioration de la position nette débitrice du Trésor dans le système bancaire et la hausse des crédits au secteur privé.

Sur la même période, toutes les composantes de la masse monétaire augmentent. En effet, la circulation fiduciaire progresse de 8,3%. Quant aux dépôts en devises et en francs guinéens, ils augmentent respectivement de 18,8% et 7,5%.

Comparativement à son niveau de fin décembre 2015, la base monétaire s’accroît de 15,5% pour se situer à GNF 10 096,57 milliards à fin décembre 2016, en raison principalement de la hausse des réserves des banques de GNF 706,50 milliards (22,8%).